MICHELIN Voyage Découvrez le monde avec LeGuideVert
Accueil > > > > > > > > Les Barcelonais Barcelone

Où Dormir ?

Voir les 394 Hôtels Barcelone

Bons plans hotels Barcelone

Voir tous les Bons Plans Hôtels Barcelone

Top recherches Espagne

Les Barcelonais

Agrandir la carte

Les Barcelonais

Nombreux sont les Barcelonais qui se sont illustrés dans différents domaines... Petite nomenclature parfois un peu subjective...


Des personnages historiques

Outre Guifré el Pelós (Wilfred le Velu), premier comte de Barcelone (874-897), il faut citer Ramón Berenguer IV, créateur en 1150 de la royauté catalano-aragonaise, et Jaume I (1213-1276) qui étend aux Baléares et au royaume de Valence les terres aragonaises...


Des politiques

Ressuscitée en 1931 après une brève déclaration d’indépendance, la Generalitat a eu pour premier président Francesc Macià (1859-1933), fondateur du parti Esquerra Republicana de Catalunya (ERC), et surnommé l’ Avi (le Grand-Père).

Lluís Companys (1882-1940), qui lui succéda à sa mort, fut quant à lui livré aux franquistes par la Gestapo et fusillé à Montjuïc.

Josep Tarradellas (1899-1988), président du gouvernement en exil, est devenu fameux pour avoir prononcé la fameuse phrase « Ja sóc aquí » (« me voici ») en 1977 sur la plaça Sant Jaume lors de son retour d’exil : la Catalogne marchait à nouveau vers l’autonomie.

Jordi Pujol (né en 1930), politiquement de droite modérée, mais parfois assez extrême en ce qui concerne les prérogatives catalanes, fut le fondateur du parti Convergencia i Unió et dirigea la région de 1980 à 2003. Son successeur, le socialiste Pasqual Maragall (né en 1941), est surtout connu comme le maire de Barcelone (1982-1997) qui fut l’élément moteur de l’organisation des Jeux olympiques de 1992 et de la transformation de la ville. Atteint par la maladie d’Alzeimer, il a cédé sa place en 2006 à José Montilla Aguilera , un Andalou né en 1955, premier catalan issu de « l’immigration intérieure » à accéder à de hautes fonctions au sein des instances gouvernementales catalanes.

Enfin, Jordi Hereu est devenu en 2006 maire de Barcelone, succédant à Joan Clos , appelé à Madrid pour faire partie du gouvernement central.


Des chanteurs

Née à l’époque de Franco sous l’égide du valencien Raimon , la Nova Cançó a beaucoup fait pour la diffusion du catalanisme dans la jeunesse de l’époque qui avait rarement l’occasion de s’exprimer en catalan.

Parmi les chanteurs emblématiques de ce mouvement, deux ont acquis une stature internationale. Il s’agit de Lluís Llach (1948) dont la chanson L’Estaca a eu un retentissement exceptionnel, et de Joan Manuel Serrat (1943), enfant de Poble Sec, qui a mis en musique le poète Joan Salvat Papasseit...


Des écrivains

L’écrivain barcelonais par excellence reste Manuel Vázquez Montalbán qui nous conduit sur les pas de son détective aussi gourmet que désabusé dans les bas-fonds de la ville, mais aussi dans certains de ses restaurants et nous livre au passage quelques recettes de cuisine catalane.

Il faut lire également La Vérité sur l’affaire Savoltà et La Ville des prodiges d’ Eduardo Mendoza , romans mettant en scène avec verve les transformations politiques, sociales et urbaines de la cité lors de la révolution industrielle, mais aussi dans un autre genre les hilarantes aventures d’un détective extrait d’un hôpital psychiatrique pour mener des enquêtes criminelles (Le Labyrinthe aux olives, Le Mystère de la crypte ensorcelée) .

Ne manquez pas non plus les romans parfois doux amers de Juan Marsé , aujourd’hui reconnu (par le prix Cervantes) comme un des plus grands prosateurs de langue castillane. Enfin, vous pouvez choisir comme cicérone Carlos Ruiz Zafón qui parvient à transmettre la magie de la ville dans L’Ombre du vent .


Un peintre

Pablo Picasso n’était pas barcelonais, mais il aurait mérité de l’être. C’est dans cette ville alors en plein bouillonnement créatif que le jeune artiste s’est formé... et il en a conservé assez de reconnaissance pour offrir à la cité les toiles qui ont constitué le fonds du superbe Museu Picasso, un des plus visités aujourd’hui.

Haut de page