MICHELIN Voyage Découvrez le monde avec LeGuideVert
Accueil > > > > > > La ville qui pédale Amsterdam

Partir aux Pays-Bas

Où Dormir ?

Voir les 290 Hôtels Amsterdam

La ville qui pédale

Agrandir la carte

La ville qui pédale


La terre est plate…

Un parking à étage où s’alignent 5 000 vélos, voilà ce que contemple le touriste à peine sorti de la gare centrale. Car, à Amsterdam, presque la moitié des déplacements s’effectuent à vélo ( fiets en néerlandais). Plus de 600 000 bicyclettes pour 700 000 habitants , vous tenez là le moyen de transport le plus rapide, le plus économique et le plus agréable pour se déplacer. La ville étant complètement plate, les Amstellodamois n’ont pas le mérite du petit effort quotidien que représentent les coups de pédale. Ils peuvent en revanche se targuer d’avoir aménagé toute l’agglomération pour faciliter les circulation des cyclistes.

Le réseau de pistes cyclables couvre 400 km. Les mouvements écologistes et contestataires des années 1960, Provo ou Kabouters, avaient préparé le terrain et suscité une attention précoce pour ce moyen de transport sous le règne, alors tout-puissant, des voitures. Et c’est en 1978 que les élus firent tracer un très grand nombre de pistes pour désengorger la ville. Cette politique se poursuit : améliorer le maillage des pistes cyclables, leur signalisation, la prévention contre le vol (puçage) et le stationnement. Aujourd’hui, chaque nouveau plan d’urbanisme inclut les aménagements adéquats pour la circulation et le parking des deux-roues des résidents ou des travailleurs.


Un style de vie

Si en France vélo = loisir, aux Pays-Bas, on pédale pour aller à l’école, faire les courses, aller au bureau ou à l’usine. Cette pratique s’apprend dès le plus jeune âge, lorsque l’on est transporté par ses parents dans une petite charrette qui vibre sur les pavés. On connaît très tôt le code de la route, le respect des voies réservées avant, plus tard… de se permettre une conduite assez anarchique. Vous découvrirez de nombreux aménagements et équipements inconnus chez nous : parkings gardés, wagons aménagés, espace de rangement dans les maisons, ateliers de réparation, vêtements adaptés à tous les temps, panneaux de signalisation.

Le type de vélo le plus répandu est l’élégante bicyclette hollandaise, préférée au VTT suréquipé. D’ailleurs, étant donné le très grand nombre de vols (40 000 par an !) et en attendant un puçage généralisé, certains préfèrent des vélos « jetables », pas trop coûteux, faciles à remplacer et ne suscitant pas les convoitises. D’ailleurs, il n’est pas rare qu’un cycliste fraîchement délesté de son véhicule se serve à son tour pour rentrer chez lui. Sachez enfin que chaque année, l’on retrouve 10 000 vélos au fond des canaux. Pour diverses raisons…

Haut de page