MICHELIN Voyage Découvrez le monde avec LeGuideVert
Accueil > > > > > > Week-end à Haarlem avec l’exposition Le Siècle d’or fait la fête au musée Frans Hals

Partir aux Pays-Bas

Restaurants à proximité

  • Vis & Ko
    Cotation :
    Type de cuisine : poissons et fruits de mer

  • La Forca
    Cotation :
    Type de cuisine : italienne

  • Carlton Square
    Cotation :
    Type de cuisine : moderne

Voir tous les restaurants Haarlem

Week-end à Haarlem avec l’exposition Le Siècle d’or fait la fête au musée Frans Hals

Week-end à Haarlem avec l’exposition Le Siècle d’or fait la fête au musée Frans Hals

Georges Rouzeau - 16-01-2012

Située à vingt minutes en train d’Amsterdam, Haarlem fait partie de la banlieue chic de la capitale. Son musée Frans Hals a monté une exposition consacrée au thème de la fête au siècle d’or néerlandais. À découvrir jusqu’au 6 mai en même temps que la ville, au charme hollandais irrésistible.

La petite ville de Haarlem, chef-lieu de la Hollande-Septentrionale, est située à 20 km à l’ouest d’Amsterdam et pas très loin de la côte et de la station balnéaire de Zandvoort. Ce nom nous est évidemment familier : en 1658, Pieter Stuyvesant établissait sur l’île de Manhattan un campement aussitôt baptisé Nieuw Haarlem (« La nouvelle Haarlem »), qui deviendrait le quartier de Harlem de la ville de New York.
 
Pour s’y rendre (à Haarlem avec deux « a ») depuis Amsterdam, on emprunte la toute première ligne de chemin de fer des Pays-Bas, inaugurée en 1839. Le trajet ne dure que dix-sept-minutes. Située dans la banlieue de la capitale, Haarlem n’a en fait rien d’une ville défavorisée. Elle possède avec son musée Frans Hals – un des grands peintres néerlandais du 17e s. – une institution culturelle de premier plan. Ouvert en 1913 dans les murs d’un ancien hospice, le musée a mis en place une magnifique exposition : Le siècle d’or fait la fête.
 
La « fête », on le sait, fut l’un des thèmes de prédilection du 17e s. au point qu’on identifierait presque la peinture hollandaise à ce thème. À travers les musées du monde entier, on ne compte plus en effet les œuvres des maîtres néerlandais mettant en scène banquets, noces, kermesses, carnavals, célébrations de la Saint-Nicolas, Épiphanie et Pentecôte.
 
L’exposition présente quelque 60 tableaux. On retrouve bien évidemment des figures incontournables de cet âge d’or, à l’instar de Jan Steen, qui fut le peintre de la fête par excellence. L’exposition présente sa Foire de Warmond qui abonde en détails scabreux. On y voit notamment une femme accroupie en train d’uriner (reprise d’un motif fameux d’un Rembrandt), mais un repeint ultérieur, sans doute commandé par un propriétaire rigoriste, lui a placé une cruche entre les mains, changeant ainsi la signification de la scène.
 
À ses côtés, la fameuse école de Haarlem se taille évidemment une place de choix dans l’exposition, avec des peintres comme Willem Pietersz. Buytewech, Esaias Van de Velde ou encore Dirck Hals. Le propos de l’exposition ne se résume toutefois pas à la célébration picturale de la bonne chère. Plusieurs toiles lorgnent du côté de l’allégorie ou demeurent même énigmatiques. C’est le cas de Joyeuse compagnie festoyant (1629) d’Isaac Elias, où les personnages semblent attendre le Jugement dernier, à moins que ne soit dénoncée ici, à coup de mines graves et recueillies, la séduction des cinq sens. Le siècle d’or fait la fête est une exposition passionnante qui multiplie les niveaux de lectures.
 
Les halles de Haarlem
Au pied de la basilique Saint-Bavon se tiennent les halles de Haarlem, superbe assemblage d’édifices gothiques dont le premier fut commencé en 1602. Les lieux, rattachés au musée Frans Hals, sont désormais dévolus à l’art contemporain, avec une prédilection pour la photo et la vidéo. Jetez-y un coup d’œil, notamment pour l’architecture intérieure et les détails d’origine.
 
Haarlem, la ville
Typiquement batave, avec ses canaux, ses anciens hospices, ses ruelles fleuries, ses files de vélos, Haarlem charme au premier coup d’œil et vaut plus qu’un aller-retour dans la journée en partant d’Amsterdam. La gare fait aussi partie des édifices à ne pas manquer. Construite entre 1905 et 1908 et classée monument historique, elle est la seule des Pays-Bas à relever de l’art nouveau.
 
Bercé par les carillons, envoûté par le chant de la brique rouge, fasciné par la rigueur et la sérénité qui se dégagent des intérieurs hollandais à travers les fenêtres sans rideaux, le promeneur se promet d’y revenir, voire… d’y vivre. Un fantasme récurrent quand on voyage, non ?
 
 
Retrouvez toutes nos vidéos sur www.youtube.com/michelintravel
 
 
Renseignements pratiques
 
Préparer son voyage sur www.holland.com
 
Paris Nord-Amsterdam avec Thalys en 3h19 min. Amsterdam-Haarlem (8 trains par heure, durée du trajet : 17 mn).
 
Dormir.
Golden Tulip Lion d’Or
Kruisweg 34-36  2011 LC Haarlem, Pays-Bas
Tél. (31) 023 5321750
Situé face à la gare et à moins de dix minutes du centre historique, l’hôtel offre des chambres sobres mais très confortables. Chambre à partir de 98 €.
 
Dîner.
Parels eten & drinken
Oude Groenmarkt 8  2011 HL Haarlem, Pays-Bas
Tél. (31) 023 5329251
Ce restaurant, doté d’une chouette terrasse autour de la basilique Saint-Bavon, soigne sa cuisine internationale, avec un penchant pour l’Italie. Excellente play-list. Menu à partir de 18 €.
 
 
D’autres articles sur les Pays-Bas :
 
Week-end à Maastricht (la Tefaf, la plus grande foire aux antiquités d’Europe, ouvre ses portes du 16 au 25 mars 2012)
 

Synthèse de vos avis

Week-end à Haarlem avec l’exposition Le Siècle d’or fait la fête au musée Frans Hals

Note moyenne de vos avis :

1 avis

5/5

Donner votre avis

Synthèse des avis

  • A ne pas manquer (1)
  • A voir (0)
  • Intéressant (0)
  • Sans intérêt (0)
  • Week-end à Haarlem avec l’exposition Le Siècle d’or fait la fête au musée Frans Hals

    ,

    Signaler un abus

    yumieyumie

    5/5

    Informations sur l'avis

    • langue : fra
    • Situation : Seul

    Les plus

    Haarlem est vraiment juste à côté d'Amsterdam (20mn en train), il faut faire le déplacement - une très jolie ville qui repose du tumulte amstellodamois...

    Les moins

    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    Oui Non

    > 0 personnes sur 0 ont trouvé ce commentaire utile

    Commenter cet avis

Haut de page